Pendant la période de prolongation, les documents susmentionnés ne seront considérés comme valables que sur le territoire de la République de Bulgarie et ne certifieront que le droit de séjour dans le pays.
Maintien du droit de séjour des étrangers en Bulgarie
Une nouvelle disposition a été ajoutée (au moyen du nouveau paragraphe 13 de l'article 24 du LFRB), stipulant qu'un étranger titulaire d'un permis de séjour de longue durée dont la période de résidence expire pendant l'état d'urgence peut demander le maintien de résidence dans les 14 jours après l'annulation de l'état d'urgence.
Un résident de longue durée d'un pays étranger à qui le permis de séjour de longue durée expire dans l'état d'urgence peut entrer sur le territoire du pays sans visa, dans les 14 jours suivant l'annulation de l'état d'urgence.
Un étranger dont le séjour en Bulgarie expire pendant l'état d'urgence a le droit de présenter une demande de séjour continu dans les 14 jours suivant son annulation.

Retrait du droit de séjour des étrangers en Bulgarie
La loi sur les étrangers en République de Bulgarie dispose que le droit de séjour de longue durée et permanent en Bulgarie est révoqué si l'étranger est absent du territoire de l'UE dans les 12 mois consécutifs.
Avec l'adoption de la loi sur l'urgence, un changement a été introduit sur cette question - le droit de séjour d'un étranger en Bulgarie ne sera pas levé si, en cas d'urgence, il ou elle avait un permis de séjour de longue durée ou permanent et était absent du territoire de l'UE X mois consécutifs.
Selon la loi, pendant la période de l'état d'urgence déclaré, l'absence de l'étranger qui a obtenu un permis de séjour de longue durée ou permanent sur le territoire des États membres de l'UE n'est pas prise en compte.
Le droit de séjour d'un étranger en Bulgarie ne sera pas supprimé s'il / elle n'a pas résidé sur le territoire de l'UE pendant 12 mois consécutifs, y compris la période d'urgence.